Dream Force

Bienvenu sur le forum
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Avis a tout les membre de se forum , Vous pouvez via le play Stor télécharger une application ( L'appli Topic’it est disponible gratuitement sur le Play Store et l’Apple Store. Une fois installée, il vous suffira de : 1 - Lancer l'appli Topic'it. 2 - Créer un compte Topic'it en quelques secondes. 3 - Si besoin, re-cliquer sur le bouton ci-dessus pour ouvrir directement le forum dans l'appli. Restez connecté au forum, suivez en direct les nouveaux sujets et messages, gérez vos messages privés et vos amis, soyez notifié en temps réel et participez aux discussions de façon plus rapide et intuitive, … Tels sont quelques-uns des avantages qu’apportera Topic’it à notre communauté. Alors n’hésitez pas à l’utiliser. dreamforce12031961.forum-gratuit.be ) grace a cette appication vous pourrez connecter sur notre forum avec votre [smartphon - tablette et autre ]
Sondage
Quelle mascotte souhaiterais tu avoir?
Reshiram
14%
 14% [ 1 ]
Artikodin
14%
 14% [ 1 ]
Sulfura
0%
 0% [ 0 ]
Ho-Oh
29%
 29% [ 2 ]
Pyroli
0%
 0% [ 0 ]
Noctali
29%
 29% [ 2 ]
Mentali
0%
 0% [ 0 ]
Givrali
14%
 14% [ 1 ]
Total des votes : 7
Derniers sujets
» Soldes de l'éditeur Fallout
par Fondateur Mar 17 Oct - 13:58

» Octobre 2007
par Fondateur Mar 17 Oct - 13:29

» Jeu PS plus octobre 2017
par Fondateur Dim 1 Oct - 16:31

» Pokemon Legendary
par Yaen Dim 2 Oct - 13:38

» Propose DW femelle dans des dream ball
par Saacha83 Dim 15 Mai - 11:02

» Décompte à 100
par Reoman Dim 27 Mar - 14:55

» Chanson de la semaine du 09/02/2016 au 14/02/2016
par BrasierReshiram Sam 6 Fév - 9:36

» C'est ici la réunion des alcooliques anonymes ? Oups excusoyez !
par BrasierReshiram Ven 29 Jan - 20:59

» [Vf] Hoopa et le choc des légendes !
par BrasierReshiram Mer 27 Jan - 13:18


Partagez | 
 

 Le grand crique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oncle Archibald
Comité de Lecture
Comité de Lecture
avatar

Messages : 92
Poke€ : 410
Réputation : 0
Date d'inscription : 26/09/2014
Localisation : Moscou, Union Soviétique

24102014
MessageLe grand crique

27 Juillet 1945, 23h.

Depuis près d'une semaine, de furieux combats urbains se déroulent dans la ville de Rouen, opposant les forces du Général Leclerc à la Première armée Roumaine, la Troisième armée Soviétique et la Seconde armée mixte, composée de forces Yougoslaves, Grecques et Bulgares. Les français, commandés par un officier excellent, défendent la ville avec une détermination sans faille, même après la chute de Paris et du Havre. Tandis que l'aviation américaine fuit lamentablement vers la Bretagne, les quelques appareils français (Des chasseurs VG 33, dont trois exemplaires ont étés mis en services en Juin 1940, et dont la production a redémarré) et un soutien des forces britanniques qui engagent dans la zone une centaine de Lancaster (La Forteresse Volante anglaise), environ deux centaines de Typhoon (Avion de chasse plutôt médiocre, mais excellent dans l'attaque au sol), une cinquantaine de Tempest (Excellent chasseur monomoteur lourd), Autant de Mosquito (Chasseur de nuit, bombardier léger et avion d'attaque au sol en même temps), Cent-cinquante Beaufighter (Avion très efficace semblable au Mosquito), deux douzaines de Hurricane antitanks et près de trois-cents Spitfire, avion excellent à son entrée en service mais qui commence sérieusement à avouer son âge en face des derniers chasseurs soviétiques. Une vingtaine de Gloster Meteor, premier chasseur à réaction allié (Le P80, avion à réaction largement inférieur au Meteor et au 262, est entré en service dans les forces américaines durant le début de juillet) a été dépêchée en urgence pour soutenir les forces françaises dans la zone. En face, on trouve près de cinq milliers d'avions soviétiques de tout genre, dont trois mille chasseurs ( !) et un millier d'avion d'appui au sol Il-2 et Il-10. Au sol, les français doivent combattre à un contre quatre, accompagnés d'une division du gouvernement polonais en exil. Les combats avancent lentement vers le centre de la ville, mais les soviétiques ont prévus d'en finir une fois pour toute, afin d'avancer le plus vite possible vers Caen, pour foncer sur Cherbourg et la Bretagne afin de couper toute retraite des forces alliées. Les hybrides, orgueil de l'armée soviétique, ont donc étés envoyés sur le front afin de mener des opérations de destruction derrière les lignes ennemies.

Après avoir éliminé une patrouille de soldats français, les neuf hybrides ont atteints la Seine, sur laquelle les ponts sont à la fois le seul espoir de recevoir des renforts mais également le seul espoir de repli des forces de la rive est. Après avoir littéralement assommé les gardes grâce à des ultrasons stridents, Nunally laissa faire le reste du groupe. Dragon lança un rayon violet à l'endroit où le pont atteignait la berge, pulvérisant l'attache et faisant tomber l'édifice dans le fleuve. L'opération se répéta sans plus d'encombres que l'arrivée imprévue d'un char FT-17... obsolète depuis les années 20, ce blindé datait de la Première guerre mondiale. En quelques secondes, Kloana le fit s'écraser sur un pont, en détruisant un de plus. Le char coula comme une pierre, et personne n'en ressortit. Seul une décoration militaire de la Première Guerre mondiale remonta à la surface...

Quelques secondes plus tard, le ciel fut soudain aspergé d'obus de la défense anti aérienne française : Un avion d'attaque au sol Il-2 tentait sa chance, lançant roquettes et bombes sur un convoi de blindés anglais de l'autre côté d'un pâté de maison tout en tirant des dizaines d'obus. Les cris de douleurs et les flammes s'élevant dans le ciel confirmèrent que l'opération était une réussite, et l'avion soviétique remonta à grande vitesse, finissant sa percée en mitraillant des positions de DCA avec une certaine réussite. Soudain, l'arrivée de trois VG 33 mis fin à la fête de l'IL-2 qui, trop lent, s'écrasa dans un pâté de maison, détruisant plusieurs habitations et déclenchant un terrible incendie. Les hybrides étaient encore en train de faire sauter des ponts quand les flammes les surprirent, les obligeant à fuir... pour foncer droit dans une embuscade tendue par trois blindés Somua S35, BEAUCOUP moins inutiles qu'un FT-17. Seul l'intervention inattendue d'un Lancaster qui prit les blindés français pour des soviétiques et largua ses six tonnes de bombes dessus sauva la situation des hybrides, détruisant les blindés français et tuant instantanément tous leurs équipages, et déclenchant en prime d'autres incendies qui furent évités de justesse par les soviétiques. Quelques minutes plus tard, le ciel était balayé d'obus des canons et des balles des mitrailleuses des chasseurs et bombardiers qui se livraient au-dessus du Havre une bataille aérienne mémorable. Les habitants de la ville se souviendront longtemps de la vision des Gloster Meteor qui brillaient dans le ciel, menant indiscutablement la danse mortelle de la bataille et détruisant tout avion qui s'approchait trop près non seulement grâce à la qualité de leurs avions mais aussi grâce à la formidable coordination des équipages qui restaient en formation avec leurs vingt appareils, rendant toute approche seule totalement suicidaire. L'un des passages mémorables du combat fut l'attaque contre une formation d'Il-2, beaucoup plus lents, qui succombèrent presque tous aux feu des canons anglais.

De l'autre côté de la ville, un vaste engagement aérien se déroulait entre une formation de cinquante Lancaster escortés par une vingtaine de Spit et une bonne centaine de Yak-3, chasseurs soviétiques de très bonne facture, donnant lieu à un « Dogfight » bordélique durant lequel le ciel était rempli des tirs des artilleurs des Lancaster et des balles et obus des appareils anglais et soviétiques. Finalement, treize Lancaster s'écrasèrent ainsi que cinq Spitfire contre la perte de douze Yak-3. Huit bombardiers lourd encore chargés de bombes tombèrent sur des quartiers résidentiels dans de formidables explosions, tandis que les cinq autres tombèrent dans les installations portuaires... dont un dans sur un pétrolier ! La titanesque explosion ayant eu lieu durant le choc provoqua des incendies dans tout le port, provoquant de titanesques dégâts pour le ravitaillement allié. Dans la ville, près de Cinq milles civils sont morts à cause des écrasements d'avions et des bombardements, ainsi que 1500 militaires alliés et 113 soviétiques (Les combats se déroulaient majoritairement au-dessus des territoires alliés). Leclerc, blessé lors de l'opération, dût être replié à l'arrière du front, malgré le fait qu'il voulait continuer son commandement. Plus aucun pont ne tient dans la ville, encerclant cinquante-milles français entre les soviétiques et le fleuve, soit entre la mort et la mort.

Près de quatre cents pilotes n'étaient pas rentrés de cette nuit... Même si cela n'est rien comparé aux chiffres de production, on se souviendra longtemps, à Rouen, du « Grand Cirque ».
Revenir en haut Aller en bas

 Sujets similaires

-
» petite crique et grand nuage... (+AJOUT)
» [Barjavel, René] Le grand secret
» Pierre Clostermann : Le grand cirque
» transport carton a dessin grand format
» Le grand jeté!!
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le grand crique :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Le grand crique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Force  :: Espace Membre :: Les blogs des membres :: Blog de Francisco Franco-
Sauter vers: